Skip to content

Autour de Lannion. Figures of Breton tradition and ancien maire, Fañch Peru est décédé

Fañch Peru, ici entre le maire de Cavan Maurice Offret et Sandie Crampon, avait été choisi as parrain de la ludothèque. ©Archives

Avec Fanch Perudécédé vendredi 13 janvier à l’hôpital de Lannionle Trégor perd une determine des lettres bretonnes, mais aussi un pan de sa mémoire. Écrivain, militant et poète en langue bretonneil l’avait évoqué dans bien des pages en formes de chronicles, dans an accessible and savory Bretonnonetheless of their terroir.

Né à Ploubezre en 1940 d’un père sabotier et d’une mère qui tenait le fameux café de la Gare, in Kerauzern, il avait d’abord passé sa petite enfance au Vieux-Marché, pendant l’Occupation, chez ses grands-parents maternels. « Kerauzern, c’est l’après-guerre chez mes grands-parents paternels », aimait-il à préciser.

Professor of Letters au collège Savina à Tréguier, Fañch Peru a tôt milité (comme son épouse Marie-Thérèse, décédée voilà deux ans) pour la trigger bretonne et la langue du pays. Il avait commencé à écrire dès 1966, par une pièce de théâtre. Une bonne vingtaine d’ouvrages entre roman et poésie suivront chez Skol Vreizh.

Ancien maire de Berhet

Put money into Cercle culturel Ernest-Renan, writer of nombreux articles en breton within the opinions telles that Brud, Ar Falz or encore Pobl Vreizhil s’était aussi consacré à la selected publique comme maire UDB de la petite commune de Berhetde 1983 à 2001. Il était aussi un des piliers du Seizh Avel à Confort, chez Daniel Thénadey, haut lieu de la tradition bretonne.

Un vrai militant culturel qui n’aura jamais raccroché : en 2020 encore, il participait au concours de nouvelles lancé sur le Trégor-Goëlo par les editions Goater, qui avait abouti à l’édition de deux recueils dont l’un en Breton. Et fin 2021, à Penvénan, il était à l’affiche de la soirée poésie dans le cadre de la Semaine de la langue bretonne.

Peru Langlais Lannion
Ici avec son ami Yann Ber Piriou, Fañch Peru avait reçu le prix Xavier de Langlais en septembre 2021 à Lannion. ©isabelle Philippet

« Un amoureux du breton populaire »

Quand il ne se promenait pas à pied, il écrivait le matin, lisait des ouvrages en Breton, la presse, des revues, faisait des petites recherches, écoutait aussi la radio, regardait les emissions en Breton… « Il était aussi sculpteur sur bois. Il avait un petit atelier dans sa maison de Confort où il passait pas mal de temps. Il sculptait notamment des saint bretons, le roi Gralon… », souvient Daniel Giraudon.

Il ne manquait jamais une event de rappeler son soutien aux défenseurs de la langue Breton, « qui ont beaucoup de fil à retordre automobile ils ont affaire à un Etat totalitaire sur le plan culturel et qui veut tous les pouvoirs », disait-il.

Vidéos : en ce second sur Actu

« Tous les ans il envoyait ses voeux aux amis en faisant une carte avec une picture prize par lui, il y ajoutait un poème en Breton. C’était un amoureux de la naturedu breton populaire », poursuit Daniel Giraudon.

Soucieux de la transmission de la langue aux plus jeunes, il rendait visite aux élèves de Diwan. Quand j’avais une hésitation sur le breton populaire, avec lui c’était un peu comme si je m’adressais à Jules Gros !

Daniel Giraudon.

Fañch Peru sera toute sa vie passé d’une langue à l’autre, en jouant avec les mots et les sonorités.

J’écris en breton ce qui est plus personnel. Quand ce sont des poèmes, je traduis aussi en français. J’ai beaucoup appris de ma mère qui tenait le Café de la Gare. Elle passait du breton au français, se moquait parfois des purchasers mais toujours en rimes.

Fanch Peru

« Je l’avais bien connue, c’était le supermarché de Kerauzern, avec la pompe à essence, la cabine téléphonique, le gaz… et all les nouvelles », témoigne Daniel Giraudon.

Le prix Xavier de Langlais

Son engagement lui avait valu, le 18 septembre 2021 à Lannion, de recevoir le prix Xavier de Langlais, en presence de la famille de l’artiste breton, à la faveur de l’exposition exceptionnelle accueillie à la chapelle des Ursulines. Une distinction qui récompense depuis 1976 un auteur en langue bretonne. « Cela fait plaisir, c’est une reconnaissance d’un travail de nombreuses années », avait apprécié Fañch Peru. Son ami di lui l’écrivain bretonnant de Lannion Yann Ber Piriou lui avait à cette event rendu hommage.

Le vingtième ouvrage de Fanch Peru, Bigorned-sukr ha bara-mel (Sucre d’orge et ache d’épices – 2014), avait évoqué l’après-guerre à Kerauzern, dont témoignait le musée qu’il ouvrait dans l’ancien café-épicerie familial lors des Journées du patrimoine, il ya quelques années. La salle de bar accueillait une expo picture et des couses bretons collectés par son épouse di lui.

« Il y avaité organisé des rassemblement d’écrivains en langue bretonne », se souvient Daniel Giraudon qui, en décembre dernier, saisissait encore sur ordinateur le dernier ouvrage (cette fois bilingue) de Fañch Peru… comme toujours écrit au crayon à papier.

Augustine Peru Kerauzern ploubezre
Sa mère Augustine Peru avait tenu le fameux café de la Gare à Kerauzern, à Ploubezre, dont il avait fait un petit musée. ©Christian Le Gac

Le parrain de la ludothèque

La vieille bâtisse familiale recelait aussi a ravishing assortment of historic instruments, de jeux de bois, de tôle ou de tissu, principally des années 50. Automobile Fañch Peru était également un passionné des jeux traditionnels. A ce titre, the Ludothèque de Cavan l’avait choisi comme parrain, « pour le remercier de tout ce qu’il a pu faire et écrire sur le jeu traditionnel ».

Un hommage, aussi, à celui qui aura si bien su jouer avec les mots.

Les obsèques de Fañch Peru auront lieu jeudi 19 janvier à 15h à la salle des fêtes de Prat. The night ensuite inhumé à Berhet.

Cet article vous a été utili? Sachez que vous pouvez suivre Le Trégor dans l’espace Mon Actu . In a single click on, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *