Skip to content

In Millau, the artist Laura Mondràgon : “J’ai la tête qui explose d’idées… je rêve mes tableaux”

Native du Mexique et aujourd’hui millavoise, l’artiste s’enrichit de ces deux cultures.

Au coeur de Mondragón. C’est le titre de la prochaine exposition des œuvres de Laura Mondragón, artiste peintre millavoise qui chic au travers de ses créations sa nostalgie du Mexico, son pays d’origine.

Née en 1978 à Chilpancingo, capital of the État de Guerrero, Laura Mondragón poursuit d’abord des études de Français Langues Étrangères (FLE) dans son pays natal. À l’age de 25 ans, elle décide de rejoindre son mari di lei en France, dans le Gard. Elle reprend ses études, d’abord un grasp puis le Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Secondaire (Capes) et obtient un poste à Millau.

Elle et sa famille s’y installent finalement en 2012. Si elle s’adonnait à des reproductions d’œuvres au Mexique, c’est en le quittant que la jeune femme ressent le besoin de s’exprimer par la peinture. Autodidacte, l’artiste ne craint pas de dire que ses œuvres di lei, à la peinture à l’huile, peuvent paraître “naive” from first board.

Elle invite cependant à regarder de plus près son univers : “ les papillons monarques qui migrent du Canada pour come prendre la chaleur du Mexico”les “chamulitas”petites poupées semblables à cellas qu’elle mettait sous son oreiller, petite, pour absorber les soucis, les fleurs mais aussi les cacti qui traduisent à quel level la nature est toujours verdoyante là-bas.

“J’adore mon travail”

On y trouve aussi les “love”peintures sur du papier fabriqué à partir d’écorce d’arbre. “Avec eux, je rends hommage aux artists de Guerrero, à mes montagnes, à mon peuple”, explique-t-elle. Her peintures sont toujours teintées de souvenirs, de traditions et de mythes mexicains. “Dernièrement, je fais beaucoup de femmes, de cœurs, de lunes”ajoute-t-elle.

Si elle essaie de rendre visita à sa famille tous les two ans, sa tradition anime sa vie quotidienne : ses trois enfants et son mari sont bilingues, sa delicacies et sa musique sont mexicaines et elle enseigne l’espagnol dans un collège millavois. “J’adore mon travail, être avec mes élèves, enseigner. Ils me connaissent, ils savent qu’il faut qu’il y ait de la couleur, sinon c’est trop fade”plaisante-t-elle au sujet de ses tenues vestimentaires mais aussi des masques en tissu blancs fournis aux enseignants durant la crise sanitaire et sur lesquels elle a brodé là aussi, des petits rappels colorés de son pays pour égayer le quotidien.

Elle apprécie tout ce qui est créatif et déborde d’creativeness : “J’ai la tête qui explode d’idées, je ne sais pas ne rien faire. Je rêve mes tableaux, je me vois les terminar et imaginer le suivant.” Elle qui fait de la course à pied, toujours dans une proximité avec la nature, a d’ailleurs trouvé le titre de sa prochaine exposition en courant.

It can start on February 1, 2023 and illustrate its life “divided between Aveyron and Mexico”. Laura Mondragón confie avec le sourire di lei que les montagnes, qui sont très souvent présentes dans ses toiles di lei pour représenter la “Sierra Madre del Sur” de son enfance, commencent tout doucement à ressembler à cells de Millau.

“Je peins avec mon cœur”

L’artiste le revendique : “Je peins avec mon esprit, mon cœur”. Et elle n’en est pas à sa première puisqu’elle est membre de l’affiliation Passage à l’Artwork qui lui a permis de se faire connaître, elle a déjà exposé deux fois dans l’Église troglodyte de Peyre, dans la Galerie A Capell’Artwork mais aussi au Bar’Bouille the place she proposed des ateliers de peinture aux enfants tout comme au 18e Salon des Arts et des Métiers à Millau in November.

Laura Mondragón souhaite aussi se diversifier. Elle travaille avec une couturière à la réalisation de reproductions de ses œuvres di lei sur des tissus. Des trousses sont déjà en vente.

The exposition Au cœur de Mondragón will likely be held within the Constantini corridor from 1st to twenty eighth February, on Tuesdays and Thursdays from 10 am to 12 midday and from 3 pm to six pm, on Wednesdays and Fridays from 9.30 am to 12 midday 30 and from 15h to 18h.

The vernissage of the exposition aura lieu le 3 février à partir de 18 h 30 au même endroit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *